Chargement en cours
×

Reconnaitre les plants de cannabis males et femelles : un guide

Reconnaitre les plants de cannabis males et femelles : un guide

La culture du cannabis est une activité passionnante pour les amateurs et les professionnels. Pour obtenir les meilleures récoltes, il est primordial de savoir différencier les plants mâles et femelles.

Un focus sur les plants de cannabis

Le cannabis est une plante dioïque, ce qui signifie qu’il existe des plants mâles et des plants femelles. Les plants femelles sont connus pour produire les fleurs riches en THC et CBD, tandis que les plants mâles sont principalement responsables de la pollinisation. Les femelles sont donc généralement privilégiées par les cultivateurs, mais les mâles ont aussi leur importance dans le processus de reproduction.

Les fleurs femelles

Les fleurs femelles sont appelées « sinsemilla » lorsqu’elles ne sont pas fécondées. Cette condition permet d’obtenir une concentration optimale de THC et CBD. Si les fleurs sont fécondées, elles se transforment en graines, ce qui peut affecter la qualité et la quantité des cannabinoïdes produits.

Les plants hermaphrodites

Il existe également des plants dits « hermaphrodites« , qui possèdent à la fois des organes mâles et femelles. Cette caractéristique peut être génétique ou provoquée par des facteurs environnementaux. Bien que ces plants soient capables de produire des graines, ils peuvent également donner des fleurs de qualité inférieure en raison de leur capacité d’autofécondation.

13131587b6a3 Reconnaitre les plants de cannabis males et femelles : un guide

Repérer les plants mâles et femelles

Pour distinguer un plant de cannabis mâle d’un plant femelle, il faut observer leurs organes reproducteurs, qui se forment à la base des branches entre les nœuds. Cette opération doit être réalisée avec précaution pour éviter toute erreur et assurer l’efficacité du processus.

Les organes reproducteurs mâles

Sur un plant de cannabis mâle, on peut observer de petites boules situées sur une coupole au niveau des nœuds. Ce sont les sacs polliniques, contenant le pollen nécessaire à la reproduction. Les sacs s’ouvrent généralement après quelques jours et libèrent le pollen dans l’air ou sur les femelles proches.

Les organes reproducteurs femelles

Au contraire, les plants de cannabis femelles présentent des pistils composés de deux stigmates filamenteux sortant des chapeaux appelés « calices ». Ces structures ont pour fonction de capter le pollen pour féconder la future graine. Lorsqu’une plante femelle est bien en phase de reproduction, ces stigmates deviennent visibles et prennent une couleur brunâtre.

Agir en conséquence

Une fois que les plants de cannabis mâles et femelles ont été identifiés, différentes actions peuvent être entreprises pour assurer une récolte de qualité.

Séparer les plants mâles et femelles

Pour éviter la pollinisation des fleurs femelles, il est recommandé d’écarter les plants mâles dès qu’ils sont identifiés. Cette mesure permet de préserver la teneur en cannabinoïdes des fleurs femelles et ainsi garantir leur potentiel thérapeutique ou récréatif.

Gérer les hermaphrodites

Les plants hermaphrodites peuvent également être une source de complications dans une culture. Pour limiter les risques de fécondation involontaire, il peut être judicieux d’éliminer ces plants lorsqu’ils sont repérés. Il est aussi possible de les isoler et de surveiller étroitement leur développement pour contrôler leur impact sur les autres plants à proximité.

Savoir détecter les signes précurseurs

La capacité à identifier rapidement un plant mâle ou femelle dépend grandement de l’observation attentive des signes annonciateurs.

Le stade pré-floraison

C’est généralement durant le stade de croissance végétative que les premiers indices apparaissent, notamment sous forme de pré-fleurs. Ces petits bourgeons se situent à la base des branches entre les nœuds et vont donner naissance aux organes reproducteurs. Dès leur apparition, il sera donc crucial de les examiner avec attention afin de déterminer le sexe du plant.

L’importance de la patience

Même si l’envie de connaître le sexe des plants dès que possible est forte, il est préférable d’attendre la maturité des organes reproducteurs pour se prononcer avec certitude. Une identification hâtive pourrait entraîner une confusion entre sacs polliniques et calices, provoquant ainsi des erreurs dans la gestion de la culture.

Adapter la culture en conséquence

Les cultivateurs de cannabis expérimentés sauront ajuster leur stratégie afin d’optimiser la qualité et la quantité de leur récolte.

L’élimination des mâles

Certaines techniques de culture impliquent l’élimination systématique des plants mâles avant leur période de pollinisation. Bien que cette méthode soit efficace pour maximiser la production de fleurs femelles riches en cannabinoïdes, elle prive également la culture de ses possibilités de reproduction naturelle.

Le choix des graines

Pour éviter les déconvenues liées au sexe des plants, certains cultivateurs optent pour des graines féminisées. Ces graines ont été conçues pour ne donner naissance qu’à des plants femelles, assurant ainsi une récolte homogène et sans surprise. Néanmoins, il est essentiel de choisir des fournisseurs sérieux et fiables pour garantir la qualité de ces semences.

En somme, savoir reconnaître les plants de cannabis mâles et femelles est une étape fondamentale de la culture de cette plante fascinante. Une bonne observation et une action adaptée garantiront une récolte réussie, correspondant aux attentes des cultivateurs les plus exigeants.